Alimenter 60 mA sur batterie de voiture - led

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alimenter 60 mA sur batterie de voiture - led

Message  le13 le Lun 6 Mar - 18:06

Je débute en électronique,
et y'a vraiment une question qui me taraude.

Est-ce que je peux (et comment) :
brancher une DEL aux bornes d'une batterie de voiture...

Disons plutôt un montage d'environ 60 milli-ampères (comportant pour différentes raisons un ou deux petits condensateurs polarisés) sous 3,5 volts.
La batterie étant celle d'une voiture (12v - 50 ampères/heure environ).

Je n'arrive pas à comprendre.
Dans ma petite tête de fourmie, même avec une résistance, cela équivaudrait à mettre la batterie en quasi-court-circuit (?)

La seule image que j'arrive à me faire est celle de De Funès jetant une cléf plate sur la batterie à Bourvil...
Alors un fil avec une résistance d'électronique...

le13

Age : 48
Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 16/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alimenter 60 mA sur batterie de voiture - led

Message  le13 le Lun 6 Mar - 18:10

Si je comprends bien ce que dit tout le monde :
y'a aucun problème de brancher un tout petit montage électronique aux bornes d'une batterie de voiture.
Est-ce que les 2 seuls paramètres dont j'ai réellement besoin sont :
- la tension de la batterie;
- la résistance globale du montage ?
- (même pas l'intensité qu'il consomme(rait) car après tout elle pourrait varier selon ce qu'on lui envoie (?) (une ampoule, une led costaude ou autre);
Donc : tension de la batterie divisée par la résistance globale du montage = finalement une intensité; et cette intensité x la tension de la batterie = watts à dissiper, rien d'autre ?
Bien...

Mon intelligence est visiblement bloquée car je n'arrive toujours pas à concevoir l'idée que ce brin fragile ne parte pas instantanément en fumée par la "puissance de la batterie".
Mais mettons que je m'en tienne à ce raisonnement, c'est à dire au calcul de la puissance en watt du montage, et que ce "brin" ne grillera pas.
Apparemment, ça n'arrivera pas, donc je vais pas le discuter.
Juste 0,3 watt à dissiper. Point.


Maintenant, se posent deux problèmes.
1 -
Imaginons que je décroche du plafond une ampoule à filament de "100 watts" dans le but de la placer aux bornes d'une batterie de voiture.
Avant je calcule :
100 watts divisés par 12 volts = 8,3 ampères !
12 volts divisés par 8,3 ampères = 1,4 ohms (je doute que la résistance de cette ampoule soit de 1,4 ohm... Une valeur de résistance peut-elle changer selon la tension qu'on lui applique ?).
D'un autre côté, je peux imaginer qu'elle ne va pas griller mais au contraire s'éclairer très faiblement, ce qui est logique si elle garde la même résistance.
Mais alors quelque-chose ne va pas dans le calcul...

On me dit que c'est l'énoncé qui est faux.
J'en conclue qu'on ne peut rien déduire des watts marqués sur un appareil si on ne connait pas exactement la tension pour laquelle il a été fabriqué. Disons que ça je peux le comprendre.

Pourtant, des gens sembleraient avoir des problèmes sérieux dans des forums : pour alimenter avec une batterie 6 volts : des installations conçues à l'origine pour être alimentées sous 12 volts... Cela doublerait l'intensité qui passe dans les phares, dans les petits câbles, etc. Alors que selon le paragraphe ci-dessus, ces appareils devraient simplement "moins consommer".
Je ne sais plus quoi penser.


Et surtout le problème 2 :
Dans ce circuit, en parallèle avec la batterie et un démarreur de voiture qui va appeler plusieurs centaine d'ampères, on parle souvent "d'appel de courant" et de "chute de tension" mais ces évocations restent souvent obscures, "à la louche".
Et justement c'est trop imprécis pour réaliser le montage.

Je crois que depuis le départ c'est ces phénomènes de "chute de tension" qui m'intéresserait de mieux connaitre.
Pourquoi y'a un appel de courant, et pourquoi ça entraine une chute de tension, quelle est la relation mathématique, s'il y'en a une (simple, merci !)

Donc, par exemple, pour dimensionner des petits condensateurs afin de compenser ces chutes, entre autres, ou au contraire savoir si je peux remplacer ce "brin" avec mes propres bras dans le circuit ! sans recevoir de surtension (entre autres)... (dans l'hypothèse où j'ai mis la résistance avant mon bras).
--------
(Allez, elle va partir en fumée cette résistance, c'est pas possible autrement !..
Sinon ça voudrait dire que je peux brancher une DEL consommant 10 milli-ampère : directement dans les trous de la prise du secteur en mettant simplement devant 5 ou 6 résistances dissipant un demi-watt... Décidément je m'y fais pas.
Mais je vous jure que je vais le tenter, et à ce compte là : faudra pas me dire non, faut être logique jusqu'au bout
)

(Bein je viens de voir sur un blog très sérieux que c'est tout à fait possible, en prenant en compte la valeur max de la tension alternative (325 volts et non 230) et en ajoutant 2 diodes pour diriger le courant toujours dans le même sens pour la LED...
Bon... Je m'incline... Même sur le secteur je n'arriverai à rien faire griller... (sauf accident !)

Moi, j'étais persuadé que si on faisait un petit trou sous une cuve de 1000 litres d'eau, la pression serait dangereusement forte. Mais apparement cette analogie n'est pas la bonne; à petit trou petite fuite.
Bien, je vais m'y faire.

Reste un gros doute sur la puissance à dissiper par les résistances.
Est-ce vraiment l'intensité multipliée par la chute de tension ? ou l'intensité multipliée par la tension d'alimentation comme le disent certains (et ils avaient l'air de s'y connaitre).
Parce que si je voulais par exemple une chute de 6 volts sur 12, pour un montage consommant 0,5 ampère : ça ne serait pas du tout la même chose de dissiper 3 watts s'il fallait en dissiper 6 !

le13

Age : 48
Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 16/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum